Page Facebook :

Christine Romero, Compagnie Le Théâtre des Femmes



Dernier article publié :



8 mars 2016 - Le Théâtre des Femmes rend hommage à ses sœurs.

Il ne s’agit pas d’une fête. Rien à célébrer hormis des droits floués.
Dans ma société, des femmes portent aussi les fils mais doivent se battre pour s’asseoir quand d’autres ne subissent que leur propre flemme.
Dans ma société, des femmes enceintes sont taxées par les cerveaux étriqués d’être des boulets car leur corps serait déformé.
Dans ma société tu dois faire attention au placard car même après des années de bons et loyaux services, ta grossesse pourrait retarder le timing surtout quand l’autre est toujours bloqué à la machine à café.
Dans ma société, tu dois te méfier de tes cousines qui pourraient perdre la vue à force de te mettre l’œil, jalouses du teint radieux de la maternité.
Dans ma société, tu n’as pas davantage de respect quand tu portes la vie que lorsque tu sortais en boite de nuit après ta semaine de travail.
Dans ma société, que tu sois fille ou mère, fille et mère, « fille-mère », tu continues à porter hommes et enfants en silence.
Et, si tu t’exprimes librement, gare à ne pas être étiquetée « compétitrice » sur les terres des hommes rois.

C. Romero